Francés

L’industrie équestre américaine

L’industrie équestre a un impact majeur sur l’économie et l’emploi aux États-Unis, selon Tropical Racing.

Tropical Racing est une société de courses de pur-sang qui cultive et promeut la croissance de ses actifs grâce à des ressources dans toutes les facettes de l’industrie des courses de pur-sang.

En tant que telle, la société exerce ses activités principalement dans le cadre de trois fonctions : la syndication de la propriété des chevaux; l’entraînement, l’élevage et les courses de chevaux ; et le pinhooking.

Le pinhooking est un terme qui décrit la pratique consistant à acheter un cheval à un stade de développement et à le vendre au stade suivant.

Selon l’étude d’impact économique national 2017 de l’American Horse Council Foundation, l’industrie du cheval contribue à hauteur d’environ 50 milliards de dollars à l’impact économique direct sur l’économie américaine et représente 988,394 emplois directs.

En outre, l’industrie des courses de chevaux elle-même contribue à hauteur de 38 milliards de dollars en salaires, traitements et avantages directs.

À partir de ces effets directs, la contribution de l’industrie des courses de chevaux s’étend à d’autres secteurs de l’économie.

Tropical Racing indique que la somme de ces effets d’entraînement se traduit par une contribution totale de l’industrie équestre à l’économie américaine estimée à 122 milliards de dollars et par un impact total sur l’emploi de 1,7 million de postes.

L’industrie équestre

Plus précisément, le marché américain des hippodromes a été évalué à environ 16,7 milliards de dollars, selon Statista 2020.

L’industrie hippique s’étend jusqu’aux confins des 50 États.

Ainsi, l’impact de l’industrie est généré depuis les plus petites zones rurales jusqu’aux plus grandes villes.

Certaines activités, telles que l’élevage, l’entraînement et l’entretien, sont traditionnellement menées dans des zones plus rurales, tandis que les hippodromes et les concours hippiques sont généralement exploités dans des zones plus urbaines.

On estime à 7,7 millions le nombre de chevaux aux États-Unis, dont environ 1,224,483 chevaux de course, selon l’étude de l’American Horse Council Foundation.

 

Redacción Opportimes