Francés

Les 25 premières importations en provenance de l’Ontario, Canada

En Ontario, les principales importations du Canada comprennent les véhicules automobiles et les pièces d’automobiles, d’une valeur de 65,7 milliards de dollars canadiens en 2021.

Les autres achats extérieurs de l’Ontario sont, par ordre décroissant : matériel mécanique (53,222 millions de CAD), machines électriques (39,969 millions de CAD), métaux précieux et pierres précieuses (18,668 millions de CAD) et produits pharmaceutiques (18,261 millions de CAD).

La province de l’Ontario couvre une superficie d’environ 1 076 395 kilomètres carrés (415 598 milles carrés), soit environ 10,8 % du Canada, et est environ 11 % aussi grande que les États-Unis.

La population estimée de l’Ontario au 1er juillet 2022 était de 15,1 millions d’habitants, soit 38,8 % des 38,9 millions d’habitants du Canada.

Depuis 2002, les populations de l’Ontario et du Canada ont augmenté à un taux annuel moyen de 1,1 %.

Bien qu’il ne représente que 12 % de la superficie de la province, le sud de l’Ontario abrite environ 94,5 % de sa population (au 1er juillet 2021).

La population de la région du Grand Toronto, la région métropolitaine la plus peuplée du Canada, était estimée à 7,1 millions d’habitants au 1er juillet 2021.

Importations de l’Ontario

Le Canada est un État fédéral composé de 10 provinces et de trois territoires.

En 1867, le Parlement du Royaume-Uni a adopté l’Acte de l’Amérique du Nord britannique, qui a créé la fédération canadienne composée, à l’époque, des provinces de l’Ontario, du Québec, de la Nouvelle-Écosse et du Nouveau-Brunswick.

Depuis lors, six autres provinces (Manitoba, Colombie-Britannique, Île-du-Prince-Édouard, Saskatchewan, Alberta et Terre-Neuve-et-Labrador), ainsi que le territoire du Yukon, les Territoires du Nord-Ouest et le territoire du Nunavut (qui s’est séparé des Territoires du Nord-Ouest le 1er avril 1999), ont fait partie du Canada.

L’Ontario est également un important importateur de produits en plastique, de produits scientifiques, photographiques et médicaux, de fer et d’acier, de pétrole et d’autres produits pétroliers, ainsi que de produits sidérurgiques.

En réponse à l’invasion de l’Ukraine, le 2 mars 2022, le Canada a retiré l’admissibilité au traitement tarifaire de la nation la plus favorisée (NPF) pour pratiquement tous les produits originaires de la Russie et du Bélarus, ce qui a entraîné l’application du tarif général de 35 % sur ces importations.

Cette mesure commerciale reste en place et s’accompagne de l’interdiction d’importation par le Canada des produits pétroliers russes, mise en œuvre le 10 mars 2022.

Pour faire face aux circonstances exceptionnelles de la guerre illégale et à son impact sur l’économie ukrainienne, le 9 juin 2022, le Canada a également mis en œuvre une exemption temporaire d’un an des droits de douane et des droits de recours commerciaux sur les importations originaires d’Ukraine.

 

Redacción Opportimes

Publicidad
Mostrar más
Botón volver arriba