Francés

La Cofece autorise l’achat d’une filiale de PetroBal à Grupo Carso

La Commission fédérale de la concurrence économique (Cofece) a autorisé l’achat d’une filiale de PetroBal par Grupo Carso pour un montant de 530 millions d’USD.

Cette transaction porte sur l’acquisition intégrale de la participation de PetroBal dans les champs pétroliers d’Ichalkil et de Pokoch.

Petrobal est une filiale du Grupo Bal, qui possède lui-même des activités liées à l’assurance, au pétrole, à l’exploitation minière, aux services financiers, aux soins de santé et aux grands magasins, entre autres. 

Les champs pétrolifères d’Ichalkil et de Pokoch sont situés au large de la côte de Campeche, au Mexique.

PetroBal

Le 18 décembre 2023, le Grupo Carso, par l’intermédiaire de sa filiale Zamajal, a signé un accord contraignant avec PetroBal pour acquérir 100% du capital social de sa filiale PetroBal Operaciones Upstream, sous réserve de certaines conditions.

Ensuite, le 31 janvier 2024, Zamajal PetroBal et Energía Bal (les vendeurs) ont notifié à la Cofece leur intention de réaliser une opération de concentration.

Pétrole

La réforme énergétique a mis en place un processus en plusieurs étapes visant à ouvrir le secteur pétrolier et pétrochimique mexicain aux appels d’offres et à la participation publique. 

Dans le cadre de ce processus, le 27 mars 2018, à l’issue de la première session d’appels d’offres du troisième cycle, Pemex a remporté sept des onze contrats de concession qu’elle sollicitait pour l’exploration et la production d’hydrocarbures dans les eaux peu profondes du golfe du Mexique, attribués par le ministère de l’Énergie et la Commission nationale des hydrocarbures. 

Le gouvernement estime qu’il recevra entre 72 et 78% des bénéfices des concessions attribuées. 

En décembre 2022, le gouvernement avait reçu environ 6,3 milliards de dollars de bénéfices de ces appels d’offres publics. 

Mais le 11 décembre 2018, la Commission nationale des hydrocarbures a annoncé l’annulation des deux derniers appels d’offres du troisième tour à la demande du ministère de l’Énergie, dans le but d’évaluer les résultats et les progrès des contrats d’exploration et d’extraction d’hydrocarbures existants issus des appels d’offres précédents.

Contrats

En outre, le 13 juin 2019, le gouvernement a annoncé la suspension des appels d’offres pour de nouvelles attributions à des tiers d’intérêts dans le pétrole, le gaz naturel et les minéraux, ou « farm-outs », afin de donner l’occasion d’évaluer la performance des farm-outs existants. 

Les exploitations existantes continueront à fonctionner conformément aux termes et conditions de leurs contrats respectifs. 

Le gouvernement utilisera les résultats de cette évaluation pour déterminer s’il convient de poursuivre les opérations d’amodiation à l’avenir.