Francés

Grupo Bimbo: sa vision du nearshoring au Mexique

Grupo Bimbo a mis en évidence les opportunités offertes par la stratégie de nearshoring au Mexique.

À court terme, le nearshoring implique qu’une entreprise transfère une partie de ses opérations ou de ses processus commerciaux, en particulier de l’Asie vers l’Amérique du Nord, dans le but de tirer profit de la guerre entre les États-Unis et la Chine et d’offrir une plus grande sécurité à la chaîne d’approvisionnement en raison de la proximité. 

Du point de vue de Grupo Bimbo, le nearshoring représente une opportunité «extrêmement pertinente» pour le Mexique de pouvoir chercher à relocaliser des opérations commerciales et de production au Mexique, en raison de sa situation géographique privilégiée pour le marché nord-américain, ainsi que de son vaste réseau d’accords commerciaux, plutôt que dans des endroits plus éloignés. 

Grupo Bimbo

L’entreprise considère également que le Mexique offre des avantages en termes de coûts de main-d’œuvre, de logistique et d’affinités culturelles, sans sacrifier la qualité ou l’efficacité, entre autres. 

La proximité du Mexique avec les États-Unis et le Canada, une main-d’œuvre hautement qualifiée et le réseau d’accords de libre-échange font du Mexique un lieu d’implantation attrayant pour les multinationales. 

Plus précisément, les régions du nord et du centre du Mexique sont celles qui ont bénéficié d’une délocalisation à l’échelle nationale.

Période de cinq ans

Grupo Bimbo estime que l’impact positif à grande échelle du nearshoring devrait se refléter dans cinq ans ou plus.

Toutefois, à court terme, un nombre important de délocalisations s’est également concrétisé dans le nord du pays.

En conséquence, Grupo Bimbo bénéficiera commercialement des nouveaux consommateurs de ses produits. 

Opportunités

De l’avis de Grupo Bimbo, le nearshoring présente les avantages suivants pour le Mexique:

  • Le Mexique a la possibilité de s’intégrer davantage non seulement sur le marché nord-américain, mais aussi dans le monde entier.
  • Le pays peut fusionner ses chaînes de production et de valeur pour obtenir des biens de consommation finaux commercialisés dans le monde entier.
  • Il existe des possibilités de développement d’infrastructures pour l’importation et le transport d’intrants, ainsi que pour l’exportation de biens finaux ou intermédiaires. 
  • Le Mexique peut renforcer sa vocation exportatrice.
  • Les entreprises basées au Mexique peuvent accroître leurs ventes dans le domaine de la prestation de services internationaux.

Logistique

En résumé, la délocalisation, combinée à certains projets d’infrastructure susceptibles de renforcer le transport de marchandises à grande échelle (comme c’est le cas avec le développement de l’isthme de Tehuantepec), pourrait renforcer le Mexique en tant que centre de référence pour l’échange de marchandises et la connexion internationale entre les pays.