Francés

Embraer est le leader mondial dans le segment des avions de 70 à 130 places

Empresa Brasileira de Aeronautica (Embraer) est le leader mondial du segment des avions de 70 à 130 places, représentant 60% des livraisons mondiales, selon l’Organisation mondiale du commerce (OMC).

Dans le secteur de l’aéronautique, la société privée Embraer est le troisième producteur mondial d’avions à réaction commerciaux et a produit plus de 8 000 appareils.

L’État brésilien a continué de conserver un intérêt sous la forme d’actions privilégiées qui lui confèrent un droit de veto.

L’OMC souligne également qu’Embraer a toujours été fortement intégrée dans les chaînes de production mondiales et que les importations représentent toujours 70 % de sa valeur ajoutée.

Les importations d’aéronefs (SH 8802 et 8803) demeurent frappées de droits de douane fixés à zéro et plusieurs pièces avaient récemment bénéficié d’une élimination des droits de douane.

Embraer est la troisième entreprise exportatrice du Brésil.

Les exportations avaient été fortement touchées pendant la pandémie de COVID-19.

Leader mondial

L’industrie aéronautique a contribué pour environ 0.5 % au PIB du Brésil (2020), a fourni 25 000 emplois (directs) et représentait 2,6 milliards d’USD de recettes d’exportation (2021).

Un partenariat stratégique entre Embraer et le constructeur aéronautique américain Boeing signé en juillet 2018, dans le cadre duquel ce dernier devait prendre une participation de 80% dans les activités d’Embraer liées aux aéronefs commerciaux, tandis que l’entreprise brésilienne devait conserver les 20% restant ainsi que l’intégralité de ses activités liées aux avions à réaction militaires et privés, s’est effondré en avril 2020.

D’après les autorités, les mesures d’incitation fiscale spécifiquement destinées à l’industrie aéronautique au titre du régime RETAERO ont pris fin le 14 juin 2020.

En avril 2022, le Conseil brésilien de stratégie commerciale (CEC) a approuvé un mandat pour demander l’accession du Brésil à l’Accord de l’OMC relatif au commerce des aéronefs civils, en affirmant que celui-ci renforce l’attachement au système commercial multilatéral et apporte plus de prévisibilité et de sécurité juridique aux chaînes de valeur productives du segment

La demande d’adhésion a été formalisée lors de la douzième conférence ministérielle (MC12).

 

Redacción Opportimes

Publicidad
Mostrar más
Botón volver arriba