Francés

Soutenir l’économie circulaire en Chine

Selon un rapport de l’Organisation mondiale du commerce (OMC), la Chine a pris un certain nombre de mesures pour soutenir l’économie circulaire par le biais de son cadre juridique.

Tout d’abord, le règlement de 2009 sur l’administration de la récupération et de l’élimination des déchets électriques et électroniques a jeté les bases d’un système de gestion réglementé pour la collecte et l’élimination des déchets électriques et électroniques.

En conséquence, les fabricants de produits listés contribuent à des fonds qui sont ensuite utilisés pour financer des entreprises d’élimination des déchets qualifiées. 

À la fin de l’année 2022, la Chine comptait 109 entreprises d’élimination des déchets qualifiées.

Ces entreprises avaient alors une capacité de traitement annuelle de 160 millions d’unités de déchets électroniques. 

L’économie circulaire permet de minimiser les déchets et d’utiliser plus efficacement les ressources. 

Soutenir l’économie circulaire

Depuis 2008, la Chine considère le développement de l’économie circulaire comme un pilier stratégique important pour son développement économique et social. 

En 2021, elle a également inclus l’économie circulaire parmi les 10 mesures clés pour atteindre le pic des émissions de carbone. 

La Chine a mis en place un cadre juridique relativement complet pour soutenir l’économie circulaire et a réalisé des progrès significatifs dans ce domaine, ce qui a contribué positivement à la réalisation des objectifs de développement durable. 

Lignes directrices

Dans l’analyse de ce modèle économique par le Secrétariat de l’OMC, les mesures adoptées par ses constituants ont été identifiées par activité/objectif de l’économie circulaire, à savoir: 

  • Améliorer la transparence concernant la composition des matériaux.
  • Réduire la consommation de ressources et la production de déchets.
  • Encourager le développement de la technologie et de la recherche en matière de circularité.
  • Soutenir les pratiques de réparation et de refabrication.
  • Promouvoir l’utilisation de bio-cycles et de matériaux durables.
  • Encourager la substitution des ressources non renouvelables.
  • Encourager la réutilisation et le recyclage.
  • Gérer les substances et les déchets dangereux d’une manière respectueuse de l’environnement.
  • Faciliter la conversion des déchets en énergie.

L’OMC

La contribution du commerce à l’économie circulaire est au premier plan des discussions des membres de l’OMC.

En 2021, les membres sont convenus d’identifier et de compiler les meilleures pratiques, et d’explorer les possibilités de mesures volontaires et de partenariats pour faire en sorte que le commerce et les politiques commerciales soutiennent et contribuent à la réalisation d’une économie régénératrice plus efficace dans l’utilisation des ressources.