Francés

Production mondiale d’acier: ArcelorMittal

Sur les marchés développés, la production d’acier a fortement chuté au second semestre 2022, en particulier au quatrième trimestre de l’année, avant de rebondir au premier semestre 2023.

ArcelorMittal a déclaré qu’en Europe, les réductions volontaires de la production en réponse aux coûts élevés de l’énergie ont fait que la production d’acier dans l’UE-27 et au Royaume-Uni a été en moyenne de 10,3 millions de tonnes par mois au deuxième semestre 2022, soit une baisse de 20% en glissement annuel.

La production a ensuite augmenté au cours du premier semestre 2023, pour atteindre une moyenne de 11,1 millions de tonnes.

Aux États-Unis, la production d’acier a également diminué au cours du second semestre 2022, bien que de manière moins importante qu’en Europe, avec une production moyenne de 6,6 millions de tonnes, ce qui implique une baisse d’environ 10% d’une année sur l’autre.

Par la suite, la production américaine a légèrement augmenté au cours du premier semestre de l’année en cours, pour atteindre 6,6 millions de tonnes par mois, mais elle a tout de même diminué de 3% en glissement annuel.

Production d’acier

Par ailleurs, dans les pays développés d’Asie, la production a également chuté de 11% en glissement annuel au cours du second semestre 2022, en partie à cause des inondations qui ont entraîné un arrêt majeur de la production en Corée du Sud.

Avec la reprise de la production d’acier en Corée du Sud, la production des pays développés d’Asie a augmenté pour atteindre 14,6 millions de tonnes par mois au premier semestre 2023, contre 14,2 millions de tonnes au second semestre 2022.

Ensemble, ces régions représentent plus de 50 % de la production mondiale sans la Chine.

Dans les pays en développement sans la Chine, la production au premier semestre 2023 a augmenté pour atteindre 36,7 millions de tonnes par mois, contre 35 millions de tonnes au second semestre 2022.

Cela est dû à la croissance continue de la production indienne (11,2 millions de tonnes contre 10,3 millions de tonnes au S2 2022) et à une certaine reprise de la production dans la région de la CEI (7,1 millions de tonnes contre 6,6 millions de tonnes au S2 2022), selon les données de la World Steel Association.

Dans le reste du monde, la production a stagné à de faibles niveaux et a diminué en glissement annuel (Turquie: -16%, Brésil: -8,1%, ASEAN: -9%), la principale exception étant le Moyen-Orient, où la production d’acier a augmenté de 7% en glissement annuel au cours du S1 2023.

 

Redacción Opportimes