[themoneytizer id="51423-1"]
Francés

Procédures d’importation aux États-Unis

Le guichet unique facilite les procédures d’importation de marchandises aux États-Unis, selon les informations de l’Organisation mondiale du commerce (OMC).

Les importateurs doivent présenter des documents d’entrée pour importer des marchandises.

Il s’agit notamment du manifeste, qui peut désormais être électronique, du connaissement et de la déclaration de fret électronique, qui doivent être soumis au service des douanes et de la protection des frontières (CBP) par l’intermédiaire de l’environnement commercial automatisé (ACE).

Grâce au développement du guichet unique (ACE), toutes les opérations douanières sont traitées par ce système électronique.

En fonction de la valeur des marchandises importées, il existe trois types d’entrées en douane: les entrées formelles, pour les marchandises commerciales et de revente d’une valeur supérieure à 2,500 USD ; les entrées informelles, d’une valeur comprise entre 801 et 2,500 USD ; et les entrées au titre de l’article 321, d’une valeur inférieure ou égale à 800 USD, c’est-à-dire en dessous du seuil de minimis pour les entrées en franchise de droits.

Dans le cas des entrées formelles, une contre-caution doit être déposée auprès de la douane.

Procédures d’importation

En général, les entrées couvertes par l’article 321 sont traitées de manière simplifiée et dédouanées rapidement, mais elles restent soumises à diverses inspections ou contrôles en fonction du produit, par exemple pour des raisons de sécurité alimentaire, de transport et de sécurité des consommateurs, ou si elles sont soumises à des quotas ou à des mesures correctives commerciales.

En outre, la présentation d’un manifeste, ou e-manifeste, n’est généralement pas requise, bien que cela dépende des conditions de transport des marchandises.Les procédures automatisées du CBP comprennent également un système de certification électronique (eCERT) qui permet le transfert sécurisé d’informations douanières en provenance de gouvernements étrangers.

Ce système est principalement utilisé pour certains processus douaniers liés aux licences, aux certificats d’origine et à l’administration des contingents soumis à des niveaux de préférence tarifaire, qui requièrent l’approbation d’une entité étrangère.Par exemple, pour bénéficier de droits préférentiels, le CBP exige l’utilisation d’eCERT.

Pour certains textiles importés dans le cadre de programmes de préférences ou de limitations quantitatives, le fonctionnaire étranger autorisé doit délivrer un «visa textile», c’est-à-dire un document d’exportation attestant les détails d’une expédition de textile.

 

Redacción Opportimes

Publicidad
loading...
[themoneytizer id="51423-1"]
Mostrar más
Botón volver arriba