[themoneytizer id="51423-1"]
Francés

L’investissement direct mexicain à l’étranger chute de 55,8% en 2023

L’investissement direct mexicain à l’étranger a chuté de 55,8% en 2023, pour atteindre 6,429 milliards de dollars en 2023, selon les informations de la Banque du Mexique (Banxico).

À noter: les investissements directs à l’étranger sont compilés à partir d’une enquête menée par la Banco de México auprès des entreprises identifiées comme investisseurs directs à l’étranger. 

En revanche, les investissements directs étrangers (IDE) au Mexique s’élèvent à 36 068 millions de dollars en 2023, soit une baisse de 0,7% d’une année sur l’autre.

Investissement direct mexicain

Les IDE au Mexique sont obtenus à partir du Registre national des investissements étrangers administré par le ministère de l’Économie. La Banque du Mexique et le ministère de l’Économie procèdent conjointement à l’estimation de ce poste.  

Quelle a été l’évolution de l’investissement direct mexicain à l’étranger? Il est passé de 1,594 milliard USD en 2021 à 14,532 milliards USD en 2022, puis à 6,429 milliards USD en 2023.

L’investissement direct est une catégorie d’investissement transfrontalier liée au fait qu’un investisseur résidant dans une économie exerce un contrôle ou un degré d’influence significatif sur la gestion d’une entreprise qui réside dans une autre économie.

Et l’évolution de l’IDE au Mexique? Il est passé de 31,543 milliards de dollars en 2021 à 36,312 milliards de dollars en 2022, puis a légèrement diminué pour atteindre 36,058 milliards de dollars.

Définition

Les investissements directs étrangers sont une catégorie d’investissements transfrontaliers liés au fait qu’un investisseur résidant dans une économie exerce un contrôle ou un degré d’influence significatif sur la gestion d’une entreprise résidant dans une autre économie. 

Les investissements directs étrangers doivent également être considérés comme incluant les transactions/positions entre une unité institutionnelle résidente et une unité institutionnelle non-résidente, mais excluant toutes les transactions/positions entre unités résidentes de la même économie. 

Il reflète l’objectif d’établir un intérêt durable d’une entreprise résidente d’une économie dans une entreprise domiciliée dans une économie autre que celle de l’investisseur direct. 

La détention directe ou indirecte de 10% ou plus des droits de vote d’une société résidente d’une économie par un investisseur résident d’une autre économie est considérée comme une preuve suffisante de ce type de relation. 

 

Redacción Opportimes

Publicidad
loading...
[themoneytizer id="51423-1"]
Mostrar más
Botón volver arriba