Francés

Les 5 premiers exportateurs de viande bovine en 2023

Le Brésil, les États-Unis, l’Australie, les Pays-Bas et le Canada sont les plus grands exportateurs de viande bovine en 2023.

Avec des ventes à l’étranger de 9,495 millions de dollars, le Brésil conserve la première place de cet indicateur.

Mais ce montant a enregistré une baisse de 19,6% d’une année sur l’autre, selon les données de l’Organisation mondiale du commerce (OMC).

Viennent ensuite les États-Unis, avec 8,582 millions de dollars et une baisse de 15,7% en rythme annuel.

Exportateurs de viande bovine

L’Organisation de coopération et de développement économiques (OCDE) indique que le Brésil est l’un des plus grands consommateurs de viande au monde, avec une consommation par habitant de 95,9 kilogrammes en 2023, incluant le bœuf, le poulet et les produits du porc, soit une augmentation de 0,3% d’une année sur l’autre.

Les facteurs qui stimulent la demande de viande bovine sont les suivants:

  • La croissance démographique.
  • L’évolution des régimes alimentaires.
  • Les changements dans la croissance économique.
  • L’urbanisation.
  • les tendances en matière de santé et de bien-être
  • les flux commerciaux internationaux
  • Prix d’autres viandes ou aliments.

Les autres principaux exportateurs de viande bovine en 2023 sont l’Australie (8,007 millions de dollars, +6% en glissement annuel), les Pays-Bas (3,874 millions de dollars, +12,1%) et le Canada (3,298 millions de dollars, +5,5%).

Le marché brésilien

Selon la BRF, en raison de la baisse des prix de la viande et de la reprise économique, la consommation de viande au Brésil a augmenté en 2023 par rapport à 2022. 

Une légère amélioration économique est attendue pour 2024 par rapport à 2023. 

La BRF prévoit une augmentation de la consommation de protéines animales au Brésil de 5,7% pour la volaille et de 4,3% pour le porc, en considérant la période entre 2023 et 2028, car ce sont les sources de protéines animales préférées des Brésiliens, selon l’OCDE.

Exportations mondiales

Le ministère américain de l’agriculture (USDA) prévoit que les exportations mondiales de bœuf augmenteront légèrement en 2024, pour atteindre 12,3 millions de tonnes, les augmentations en Argentine, en Australie, au Brésil et en Inde compensant la baisse des exportations américaines. 

La forte demande d’importation vers les États-Unis soutiendra l’augmentation des exportations de l’Australie, tout comme la réduction prévue des exportations des États-Unis vers les principaux marchés d’Asie de l’Est. 

Le Brésil devrait rester le premier exportateur mondial, mais d’ici 2024, les exportations n’augmenteront que de 1% pour atteindre 2,9 millions de tonnes.