Francés

Gestion des déchets et commerce international

La gestion des déchets a été identifiée comme un pilier essentiel de l’économie circulaire et des aspects de circularité du commerce international. Les facteurs favorisant une gestion écologiquement rationnelle des déchets sont notamment: la conception des produits (y compris la minimisation de la teneur en produits chimiques dangereux, de la complexité et des couches de matériaux utilisés); la transparence et la traçabilité (pour garantir que les opérateurs des systèmes de gestion des déchets disposent des informations nécessaires pour gérer les déchets en toute sécurité et éviter la contamination des déchets non dangereux, préservant ainsi la valeur des matériaux susceptibles d’être réinsérés dans une économie circulaire par le biais du commerce circulaire). En outre, un rapport de l’Organisation mondiale du commerce (OMC) indique que l’élimination écologiquement rationnelle des déchets dans le pays d’origine peut prévenir les effets négatifs potentiels du commerce sur l’environnement et la santé publique dans les pays tiers. Si les déchets sont commercialisés, il est important de s’assurer qu’ils sont exportés vers des marchés disposant d’infrastructures de gestion des déchets adéquates, notamment des systèmes de collecte et de tri, des installations de recyclage et des usines de traitement. 

Gestion des déchets

Les problèmes auxquels les pays importateurs peuvent être confrontés sont notamment la composition mixte des déchets, qui rend difficile le tri et le recyclage efficaces des différents matériaux, l’importation de déchets non désirés ou illégaux et la dissuasion créée par les importations de collecter et de traiter les déchets au niveau local. L’OMC avertit également que le traitement des déchets peut poser des problèmes dans le cas de produits de seconde main importés dont la qualité et la durée de conservation sont insuffisantes. Il a été mentionné que les mesures frontalières visant à gérer l’élimination de différents types de produits, tels que les déchets, la ferraille et les produits usagés, sont nécessaires pour répondre aux préoccupations en matière d’environnement et de santé humaine et pour lutter contre le commerce illégal des déchets. 

Frontières

L’OMC considère donc que toute initiative visant à renforcer l’économie circulaire devrait reconnaître pleinement la nécessité de mesures frontalières appropriées pour la gestion des déchets, en particulier pour la gestion des déchets dangereux. Parvenir à une compréhension commune des définitions et des classifications, ainsi que de la conception et de la mise en œuvre de ces mesures, peut s’avérer utile pour progresser vers une économie circulaire.

 

Redacción Opportimes