Francés

Dépenses de consommation privée et PIB aux États-Unis

Les dépenses de consommation privée des États-Unis ont représenté 68,5 % de leur PIB en 2021 et ont été la principale source de croissance (augmentation de 7,9 % en termes réels).

Ce résultat fait suite aux effets dévastateurs de la pandémie de 2020, qui a entraîné une contraction réelle de 3,8%.

Les biens durables ont affiché une croissance particulièrement forte, avec un taux de 18 %.

Entre-temps, selon les données de l’Organisation mondiale du commerce (OMC), les dépenses de consommation ont contribué à hauteur de 5,27 points de pourcentage à la croissance du PIB (5,7 %) en 2021, répartis de manière égale entre les biens (environ 2,69 points de pourcentage) et les services (environ 2,58 points de pourcentage).

La consommation de biens non durables a contribué à hauteur de 1,39 point de pourcentage à la croissance annuelle du PIB, tandis que celle de biens durables a contribué à hauteur de 1,31 point de pourcentage.

Consommation privée

Les dépenses de consommation des ménages (services de santé, services de logement et services publics, entre autres) ont contribué à hauteur de 2,92 points de pourcentage à la croissance du PIB.

Les principales catégories de dépenses de consommation en 2021 sont les suivantes : services de préparation des aliments et des boissons et hébergement temporaire (0,88 point de pourcentage), soins de santé (0,79 point de pourcentage), autres biens non durables (0,48 point de pourcentage), vêtements et chaussures (0,45 point de pourcentage), biens récréatifs (0,43 point de pourcentage), véhicules à moteur et pièces détachées (0,37 point de pourcentage), services récréatifs (0,33 point de pourcentage) et accessoires et équipements du foyer (0,27 point de pourcentage).

Après une période de croissance économique stable en 2018 et 2019, au cours de laquelle le PIB réel américain a augmenté de 2,9 % et de 2,3 % pour chaque année respective, l’économie américaine, comme l’économie mondiale, est entrée en récession, après avoir été considérablement affectée par la pandémie de Covid-19.

Le PIB réel s’est contracté de 3,4 % en 2020 après 11 années consécutives d’expansion.

L’économie a rebondi rapidement en 2021, grâce aux mesures de soutien du gouvernement et à l’assouplissement des conditions monétaires, portant le taux de croissance du PIB réel à 5,7 % en 2021.

Pour l’avenir, l’Organisation de coopération et de développement économiques (OCDE) prévoit une croissance du PIB réel de 3,7 % en 2022 et de 2,4 % en 2023, grâce à la vigueur de la consommation privée et à la reprise de la formation brute de capital fixe (qui devrait augmenter de 3,8 % et de 3,6 % en 2022 et 2023, respectivement).

 

Redacción Opportimes

Publicidad
Mostrar más
Botón volver arriba