Francés

Commerce international et les emplois au Canada

Le commerce international et les emplois liés aux importations et aux exportations sont importants pour le Canada.Le commerce international soutient un emploi sur six au Canada et représente 2,3% du commerce mondial, bien que le pays ne représente que 0,5% de la population mondiale, selon un responsable du commerce à Genève, en Suisse.Au cours des cinq dernières années, plusieurs événements mondiaux ont perturbé le commerce international, notamment la pandémie de grippe aviaire, la hausse de l’inflation et l’invasion de l’Ukraine par la Russie, qui a porté atteinte à la sécurité alimentaire et énergétique mondiale. En réponse, le Canada a renforcé son engagement en faveur d’un système international ouvert, libre et fondé sur des règles, qui combat le protectionnisme, s’attaque à la coercition économique et sécurise les chaînes d’approvisionnement essentielles.Cette stratégie a donné des résultats positifs : on estime que l’économie canadienne a connu la deuxième plus forte croissance parmi les économies du G7 depuis 2019, et son marché du travail reste solide avec de faibles taux de chômage. Malgré ces succès, des défis tels que l’inflation et l’augmentation du coût de la vie persistent. Par conséquent, les futures initiatives politiques du Canada se concentreront sur une croissance économique inclusive afin d’assurer la prospérité de tous les segments de la société et des générations futures.

Commerce international et les emplois

Sur la scène internationale, le Canada investit dans la défense, la sécurité économique et les efforts humanitaires pour promouvoir la stabilité mondiale. Le Canada reconnaît l’importance de l’ordre international fondé sur des règles et s’engage à le renforcer pour un monde pacifique et prospère.Il s’agit notamment de donner la priorité à une OMC qui soit pertinente, réactive et favorable à une croissance économique inclusive et durable. 

Multilatéralisme

Le Canada exploitera divers outils, notamment des partenariats avec le secteur privé, des établissements universitaires et d’autres organisations internationales, pour soutenir les négociations et les discussions de l’OMC sur des questions émergentes telles que la politique industrielle, le commerce et l’environnement, ainsi que le commerce électronique.L’un des principaux objectifs du Canada est de mettre en place, d’ici à la fin de l’année, un système de règlement des différends de l’OMC pleinement opérationnel, y compris un mécanisme d’appel. Dans l’intervalle, le Canada a contribué à la mise en place de l’Accord intérimaire multipartite d’appel et d’arbitrage afin de garantir l’accès à un règlement contraignant des différends.