Francés

BMV et BIVA : les bourses de valeurs au Mexique

La BMV est une société publique qui opère par concession de la SHCP, suivant les règlements contenus dans la loi sur le marché des valeurs mobilières.

Les actions de la BMV sont négociables sur le marché boursier ; l’offre publique initiale d’actions représentant son capital social a eu lieu en juin 2008.

Autour de la BMV s’est constitué le groupe BMV, composé de sociétés qui offrent des services complets pour faciliter le fonctionnement et le post-marché des valeurs mobilières et des produits dérivés au Mexique.

BMV

Le groupe exploite, outre la BMV elle-même, une bourse de produits dérivés, une société de courtage de titres et de produits dérivés hors cote, le dépositaire central de titres au Mexique où s’effectuent la conservation et le règlement des titres, une chambre de compensation de titres et une chambre de compensation de produits dérivés, ainsi qu’une société de services d’évaluation des prix et de gestion des risques.

Au 31 décembre 2021, le BMV comptait 483 émetteurs enregistrés, hors système international de cotation (SIC).

D’autre part, BIVA a reçu la concession accordée par le SHCP en août 2017, démarrant ses opérations le 25 juillet 2018, et est soutenu par la plateforme technologique du Nasdaq et son principal actionnaire Central de Corretajes, qui, en plus de BIVA, possède deux sociétés de courtage de titres et de dérivés OTC, ainsi qu’une société d’évaluation des prix.

BIVA

La création de la nouvelle bourse a entraîné une plus grande concurrence entre les entreprises et a augmenté leur participation au marché boursier.

Le conseil d’administration de la BIVA est l’organe responsable de la réalisation de son objet social, et ses fonctions comprennent la planification, l’organisation, la gestion, l’évaluation, le contrôle et la conformité réglementaire, conformément aux exigences de la loi sur le marché des valeurs mobilières.

Le conseil est composé d’administrateurs temporaires et révocables, qui peuvent être des actionnaires ou des personnes extérieures à la BIVA, dont au moins 25% doivent être des membres indépendants et avoir de l’expérience, de la capacité et du prestige professionnel.

Les administrateurs doivent à tout moment exercer leurs fonctions à l’abri des conflits d’intérêts et éviter d’avoir des liens personnels, financiers ou économiques avec le BIVA.

À la fin de 2021, le BIVA comptait 66 émetteurs enregistrés, à l’exclusion de ceux qui sont cotés au SIC.

 

Redacción Opportimes

Publicidad
Mostrar más
Botón volver arriba