Francés

Avantages et défis pour les exportateurs américains au Mexique

Le ministère américain de l’agriculture (USDA) a décrit certains des principaux avantages que les exportateurs américains peuvent tirer du Mexique, ainsi que les défis qu’ils doivent relever.L’un des premiers est que les économies américaine et mexicaine sont fortement intégrées et que les Mexicains sont familiarisés avec les pratiques commerciales et les produits américains. Au cours de la période 2022-2023, le peso s’est renforcé par rapport au dollar, ce qui a valu à la monnaie mexicaine d’être qualifiée de «super peso». Cela a permis aux importations en provenance des États-Unis d’être moins chères, ce qui pourrait influencer favorablement le volume des biens importés au Mexique. Les liens culturels, historiques, géographiques et familiaux communs créent et facilitent les opportunités commerciales. L’accord Mexique-États-Unis-Canada (ACEUM) offre un meilleur accès au marché, notamment en ce qui concerne les opérations douanières et la propriété intellectuelle, ainsi que les mesures de lutte contre la corruption. Si la présence massive de représentants du gouvernement et de l’industrie des États-Unis facilite l’identification des opportunités commerciales, les consommateurs mexicains associent les marques américaines à une valeur élevée et à une qualité constante. Les grands détaillants disposent de systèmes logistiques et de distribution de plus en plus sophistiqués pour les importations de grande valeur, et la plupart d’entre eux ont des options de commerce électronique. Un autre avantage est que des investissements logistiques cohérents garantissent des livraisons fiables, préservant la qualité des produits et renforçant le réseau de la chaîne d’approvisionnement entre les deux pays. Enfin, les consommateurs urbains à revenus élevés et moyens recherchent souvent des produits importés (et en ont les moyens).

Exportateurs américains

Du côté des difficultés, la violence et la criminalité ont un impact négatif sur le commerce et peuvent dissuader les gens de visiter le Mexique ou d’y investir. D’une part, les problèmes frontaliers sont fréquents et peuvent retarder les expéditions. D’autre part, les vagues de migrants, les grèves dans les transports (ferroviaires et routiers) et d’autres problèmes peuvent entraver les opérations frontalières.Tous ces facteurs peuvent bloquer ou retarder les opérations frontalières, ce qui entraîne des pertes de temps et d’argent. Les marchandises importées sont souvent plus chères et les consommateurs mexicains sont sensibles aux prix. Outre le fait que la logistique reste sous-développée dans certaines petites villes et zones rurales du Mexique, les barrières techniques mexicaines et les exigences en matière d’étiquetage peuvent entraîner des retards à la frontière. Les réglementations en matière d’importation peuvent être modifiées sans préavis et sont parfois sujettes à interprétation par les agents des services frontaliers. Les accords commerciaux conclus par le Mexique avec plus de 40 pays créent une concurrence pour les produits américains. La concurrence des producteurs et transformateurs locaux de denrées alimentaires s’accroît également. Certaines entreprises américaines ne sont pas encore familiarisées avec la culture commerciale mexicaine ou se heurtent à des barrières linguistiques. Certains produits nécessitent une éducation permanente des consommateurs, ce qui peut s’avérer coûteux en temps et en argent.

 

Redacción Opportimes