Francés

Appels d’offres publics au Mexique : l’attribution directe est en hausse

Le gouvernement fédéral du Mexique a augmenté l’attribution directe comme critère d’attribution des contrats dans les appels d’offres publics, en fonction du montant du contrat, selon des informations de l’Organisation mondiale du commerce (OMC).

Dans le cadre d’un appel d’offres public au Mexique, les marchés de biens et de services sont attribués selon l’un des trois critères suivants : l’offre présentant le meilleur rapport coût-bénéfice, l’offre ayant obtenu le meilleur score ou l’offre présentant le prix le plus bas.

Datos de contratación pública, por método de contratación, 2017-2021.

Selon les critères de coût-bénéfice et de notation, le prix le plus bas n’est pas nécessairement décisif.

Le critère du prix le plus bas est utilisé si les deux autres critères ne peuvent pas être utilisés.

De plus, toutes choses égales par ailleurs, la préférence est donnée aux MPME.

En général, les marchés de travaux sont attribués à l’offre la plus “solvable”, c’est-à-dire que les conditions proposées par le fournisseur garantissent l’exécution du marché.

Toutes choses égales par ailleurs, dans les processus d’appels d’offres internationaux ouverts pour l’acquisition de biens, la préférence est donnée aux biens d’origine nationale.

En outre, une marge de préférence de 15 % est toujours accordée aux marchandises d’origine nationale.

Appels d’offres publics

Dans le cadre d’un appel d’offres restreint, des offres sont demandées à un minimum de trois fournisseurs présélectionnés.

Les mêmes critères sont utilisés pour attribuer le contrat que dans le cas d’un appel d’offres public.

En cas d’attribution directe, le contrat est attribué à un fournisseur présélectionné.

Les autorités ont indiqué que dans les deux cas, les fournisseurs sont présélectionnés sur la base d’une étude de marché qui tient compte, entre autres, des ressources techniques et financières des candidats.

Les procédures de passation de marchés peuvent se dérouler en personne, par voie électronique via la plateforme CompraNet ou de manière mixte. Selon les autorités, en 2020, 70% ont été réalisés sur CompraNet, 18% en personne et 12% en mixte.

En 2019, le magasin numérique de la Confédération (TDGF) a été créé sur la plateforme CompraNet pour réaliser des achats de biens et de services soumis à des contrats-cadres.

En 2017, les marchés publics représentaient 2,4 % du PIB du Mexique et 10,1 % des dépenses publiques, tandis qu’en 2020, ces pourcentages seront respectivement de 1,9 % et 7,4 %.

Attribution directe

En 2021, les marchés publics ont augmenté pour atteindre 76,644 milliards USD, soit 5,9 % du PIB et 23,1 % des dépenses publiques.

Cette augmentation est due à l’achat de médicaments, de matériel/équipement médical et de produits d’hygiène en raison de l’urgence sanitaire.

Entre 2017 et 2021, l’attribution directe a été la méthode par laquelle le plus grand nombre de contrats a été attribué.

En termes de valeur, la plupart des marchés sont encore attribués par le biais d’appels d’offres publics, bien que l’on constate une augmentation du recours à l’attribution directe.

En 2021, 85 % des marchés publics ont été réalisés par adjudication directe.

En effet, dans le cadre de la pandémie, le gouvernement fédéral a autorisé l’utilisation de cette méthode pour l’achat de médicaments, de matériel/équipement médical et de produits d’hygiène.

 

Redacción Opportimes

Publicidad
Mostrar más
Botón volver arriba